Conférence CIRCA : Document de discussion

Le rôle des États et Gouvernements africains en matière de promotion de l’Arbitrage en Afrique

Lieu: Centre régional d’arbitrage international, Le Caire, Égypte, du 3 au 5 avril 2017
Par Dr Emilia Onyema (SOAS)
Dr Jean-Alain Penda (Traducteur)
Introduction
Il s’agit de la troisième conférence d’une série de quatre thèmes identifiés dans le cadre de nos travaux de recherche sur la transformation et la promotion du recours à l’arbitrage parmi les outils qui visent à résoudre les litiges sur le Continent africain. Ce projet de recherche de quatre ans est
intitulé « Créer une culture durable d’adoption de l’arbitrage en tant que mécanisme de règlement des différends commerciaux en Afrique ».

Ce projet de recherche est nécessaire, car, comme indiqué dans mon introduction du Document de discussion d’Addis-Abeba pour notre première conférence de cette série qui analysait le rôle des institutions d’arbitrage dans le cadre de ce processus. Il n’existe pas de travaux de recherche empirique fiables en la matière sur le Continent pour informer les décisions, la révision de textes de loi, et le partage des connaissances et des
pratiques sur le Continent.
L’objectif principal de ce projet de recherche consiste à « améliorer la visibilité (des praticiens de l’arbitrage en Afrique) et la viabilité de l’arbitrage sur le marché de la résolution de différends internationaux, intra-africains et nationaux ». Pour ce faire,  ce projet va réunir les parties prenantes du domaine de la résolution des litiges, organiser et suivre les pratiques et (mesurer l’incidence des résultats de nos conférences et des produits de
nos recherches, afin de modifier de manière mesurable tous les déterminants de l’arbitrage sur le Continent.

Les différents éléments étudiés sont les lois, règlements et leurs amendements spécifiques à l’arbitrage ; les tribunaux et les juges ; les institutions d’arbitrage ; les praticiens de l’arbitrage ; et l’État.

Le second but de ce projet de recherche est le partage de connaissances entre chercheurs et universitaires, praticiens de l’arbitrage et institutions d’arbitrage provenant de l’extérieur ou du Continent.

Dr Emilia Onyema